webleads-tracker

   

Spécialiste logiciels gestion Sage et solutions de gestion CRM ERP : Cargo SA Paris

Spécialiste Logiciels gestion SAGE - CARGO : Demande de rappel

Logiciels Sage Paris La Défense : Installation logiciel Sage à Paris La Défense

Spécialiste logiciels SAGE Paris La Défense

L'expertise de CARGO SA Paris La Défense dans les logiciels de gestion SAGE permet à CARGO de proposer aux TPE, PME et grands groupes à Paris La défense (92) :

Une expertise SAGE dans les logiciels de gestion entièrement dédiée aux entreprises sur Paris et région parsienne.

Intégration logiciel gestion SAGE Paris La Défense

Logiciel SAGE Paris - Installation, intégration  logiciel sage Paris - CARGO

CARGO SA est spécialisée dans l'intégration de logiciels SAGE à Paris et région parisienne, en particulier à Paris La Défense

Leurs équipes sont certifiées Centre de Compétences Sage et vous accompagnent dans vos projets de gestion sur Paris et région parisienne (audit de vos besoins en logiciels de gestion, intégration de logiciels SAGE, installation des solutions de gestion SAGE...)

 

Installation logiciel Sage Paris La Défense

CARGO SA vous accompagne dans la mise en place de logiciels SAGE à Paris La Défense. Leur expertise dans les logiciels de gestion SAGE apporte aux entreprises des réponses adaptées autour de l'intégration de logiciels SAGE et une assistance dans l'installation de logiciel SAGE pour les entreprises à Paris La Défense.

Paris La Défense

La Défense, en région parisienne, est le premier quartier d'affaires européen par l'étendue de son marché de bureaux. Il est situé dans les Hauts-de-Seine sur les territoires de Puteaux, Courbevoie et de Nanterre dans le prolongement de l'axe historique parisien qui commence au musée du Louvre et se poursuit par l'avenue des Champs-Élysées, l'arc de triomphe, et au-delà jusqu'au pont de Neuilly et la Grande Arche de la Défense.

La Défense est majoritairement constituée d'immeubles de grande hauteur, regroupant principalement des bureaux (environ 3 millions de m²). La Défense est cependant un quartier mixte : elle accueille 600 000 m² de logements et l'ouverture du centre commercial des Quatre-Temps en 1981 en a fait un pôle commercial majeur en région Île-de-France. En 2009, le quartier compte environ 180 000 salariés et 20 000 habitants

Le quartier s'étire à l'intérieur et à l'extérieur d'un boulevard circulaire à sens unique. Il s'étend sur 160 hectares et sera divisé à partir de 2010 en quatre grands secteurs (Arche Nord, Arche Sud, Esplanade Nord et Esplanade Sud) qui remplaceront les 12 anciens secteurs numérotés. Le quartier s'étend sur une vaste dalle piétonne de 31 hectares surélevée par rapport au sol naturel. L'espace public de la dalle, essentiellement minéral, est également composé de jardins suspendus et de bassins. Sur la dalle, une soixantaine d'œuvres d'art font de la Défense un musée en plein air.

La Défense n'est pas un centre d'affaires isolé, mais se situe dans une vaste zone de l'ouest parisien où l'activité tertiaire est particulièrement puissante[4].

L'aménagement du quartier de la Défense a été confié par l'État en 1958 à l'établissement public pour l'aménagement de la région de la Défense (EPAD). En 2010, cet établissement devrait être fusionné à établissement public d'aménagement Seine-Arche (EPASA) afin de conduire un projet cohérent de la Seine à la Seine, sur l'un des territoires majeurs du Grand Paris[5]. Le périmètre d'action de cette nouvelle entité dépasserait alors largement le cadre du quartier d'affaires de la Défense en s'étendant sur les communes de Puteaux, Courbevoie, Nanterre et La Garenne-Colombes. Depuis 2009, le quartier d'affaires est exploité par Defacto, qui entretient les espaces publics, et qui s'occupe de la promotion et de l'animation de la Défense (mission conduite jusqu'alors par l'EPAD).

La Défense est souvent présentée comme étant « aux portes de Paris », mais la Grande Arche est aussi proche des Yvelines que de Paris intramuros.

Paris La Défense et son histoire

Le nom du quartier vient de la statue nommée La Défense de Paris et érigée à la gloire des soldats ayant défendu la ville durant la guerre franco-allemande de 1870. Cette sculpture de Louis-Ernest Barrias en bronze, inaugurée en 1883 sur ce qui était le rond-point de Courbevoie, est toujours visible aujourd'hui à son emplacement initial, bien que le rond-point où elle était implantée ait disparu.

De 1958 aux années 1970 : la première phase du centre d'affaires

En septembre 1958, l'Établissement public pour l'aménagement de La Défense (EPAD) est créé par l'État pour construire, gérer et animer le quartier. La Défense commence à se dessiner. Un premier plan d'aménagement est approuvé par l'État en 1964. Les premiers immeubles dont la tour Esso et la tour Nobel sont construits et viennent remplacer petit à petit les usines (liées à la mécanique et à l'automobile), les bidonvilles voisins et quelques fermes. Le Centre des Nouvelles Industries et Technologies (CNIT) dessiné par les architectes Robert Camelot, Jean de Mailly et Bernard Zehrfuss, prévu dès 1956 avant l'EPAD, est inauguré en 1958 par le général de Gaulle à l'occasion de l'exposition Les Floralies. Les tours obéissant à ce premier plan, dites de première génération, sont toutes d'un gabarit identique : une base de 42 mètres sur 24, limitées à une hauteur de 100 mètres et d'une surface de 30 000 m². En 1966, la tour Nobel (architecte Jean de Mailly) est la première tour à se dresser à La Défense.

Au début des années 1970, les tours de deuxième génération font leur apparition pour répondre à une forte demande. Le plan de 1964 est modifié pour augmenter la surface des immeubles. Des tours de 100 000 m² voient le jour comme la tour Fiat (aujourd'hui Areva), culminant à 184 m avec ses 44 étages. À partir de 1973, la crise économique ralentit fortement le développement de ce quartier qui est au plus mal : pas un mètre carré de bureau ne se vend pendant quatre ans.

Les années 1980 et 1990 : reprise de l'expansion

Le parvis de la Défense, entre la coupole du CNIT à gauche et le centre commercial des Quatre Temps à droite, vu depuis les escaliers de la Grande Arche.

Dès le début des années 1980, pour relancer la construction de la Défense, des tours de troisième génération sont érigées, sur un modèle plus économique : moins larges et moins hautes comme les tour Pascal, tour Voltaire et tout le quartier Michelet. Le plus grand centre commercial d'Europe de l'époque (100 000 m2), les Quatre Temps, est créé en 1981. En 1982, l'EPAD, sous l'impulsion du président François Mitterrand, lance le concours « Tête Défense » qui conduira à la construction de la Grande Arche. Durant cette même période, des hôtels sont bâtis, le CNIT est remodelé (1989) et le prolongement de la ligne 1 du métro de Paris, inauguré le 1er avril 1992, rapproche davantage La Défense de Paris intra-muros.

En 1991 est prévue la construction de la tour sans fins de Jean Nouvel, second plus haut gratte-ciel du monde à l'époque avec ses 426 mètres après la Sears Tower de Chicago, pour une livraison en 1993. Le projet fut abandonné.

En 1993, La Défense connaît sa seconde crise. Il faut attendre 1997 pour qu'un redémarrage spectaculaire surgisse. Aujourd'hui, La Défense est le premier quartier d'affaires d'Europe[7]. Banques et assurances ont investi les lieux, quittant les quartiers traditionnels qu'ils occupaient à Paris entre la Bourse et l'Opéra.

Les principales sociétés installées sont Cegetel, la Société générale, Total, Aventis. La plus grande tour est celle de Total, anciennement tour Elf, construite en 1985. Avec 48 étages sur 187 mètres de hauteur, c'est le deuxième plus grand gratte-ciel de France après la tour Montparnasse ; les deux tours sont des mêmes architectes Roger Saubot et François Jullien.

Une partie des services du ministère des Transports, de l'Équipement, du Tourisme et de la Mer est implantée dans la Grande Arche et la tour Pascal.

De nouvelles tours de hauteur comparable, appelées Tour T1 (185 mètres) des architectes Valode et Pistre et Tour Granite (184 mètres) ont été achevées en 2008.

 

 

Source : Wikipédia

revenir en haut

Dialoguez avec un conseiller